blog-hero.jpg

Blog

Le mode d'emploi des marques pour travailler avec les start-up


 Vous êtes un dir com, un directeur marketing ou encore un PDG de marque et vous avez tout compris : vous souhaitez travailler avec des start-up. Excellente nouvelle! Félicitations d'être non seulement à la pointe de la technologie et de l'innovation. Mais attention, une start-up n'est pas votre imprimeur de poster ou encore votre livreur de capsules Nespresso, alors on a préparé rien que pour vous un guide ultra pratique pour mener à bien votre relation avec les start-up.

Vous avez le temps de prendre un café? Lisez un petit article pour vous mettre à jour : 


Death_to_stock_communicate_hands_2.jpg

On va tous partir du principe, que vous avez envie de travailler avec les start-up, que vous savez qu'elles vont vous rapporter quelque chose et que ce n'est pas pour répondre à la lubie de votre patron que vous allez faire appel à des start-up.

Les start-up sont des entreprises comme les autres, la plupart d'entre elles vont certainement mourir, c'est vrai. Mais faites attention à ces start-up, il se pourrait bien qu'un jour certaines d'entre elles soient bien plus grosse que l'entreprise pour laquelle vous travaillez de plus vous pourriez bien avoir envie dans une dizaine d'années ou même plus de travailler avec elles. Autant dire qu'en tant que cadre dans votre société vous avez tout à fait intérêt à travailler avec les start-up les plus innovantes de votre secteur.

Et si en plus, vous vous sentez bien dans vos baskets vous pourriez même découvrir des start-up que tout le monde ignore et qui pourraient bien révolutionner votre industrie et vous permettre en plus de vous faire remarquer positivement dans votre groupe. Ce guide n'est pas exhaustif, et si il peut paraître contraignant c'est tout simplement parce que les start-up sont très faciles à vivre alors que les marques c'est une autre histoire…

Etape 1: Soyez honnête

- Ne nous appelez pas pour courir des lièvres, des vies sont en jeux : les nôtres.
La tentation est belle, il suffit de lire votre CB News, Influencia, Stratégies ou autre pour penser que vous allez faire du buzz, en organisant un Hacketon, un concours de start-up ou bien un pseudo apéritif, petit-déjeuner, remise de prix ou autres opérations bullshit .

La seul chose qui va se passer, c'est que les start-up se passeront le mot que vous êtes bidon que votre entreprise est bidon et que ses valeurs en termes d'innovation sont bidons. Enfin, vous obtiendrez peut-être cet article mais vu qu'il sera lu par des gens qui décryptent parfaitement ce type d'opération il n'aura tout simplement aucune portée intéressante pour vous; donc dans votre intérêt soyez honnêtes si vous avez besoin des start-up allez-y de manière sincères ou bien n'y allez pas du tout.

- Vous voulez piquer nos idées? Chiche!
Si être une start-up, ne voulait uniquement dire avoir une idée incroyable, alors la vie serait bien plus simple pour tout le monde. Hélas c'est bien plus compliqué que ça, vous trouverez des sociétés, des marques qui vont vous rencontrer, ou faire croire qu'ils vont travailler avec vous, dans un but bien précis : récupérer des documents, pomper vos idées, et se dire tout simplement que par manque de cash les start-up meurent et qu'ils pourront récupérer une idée à faible coût : FAUX!

Ce qui fait une start-up une start-up , ce n'est pas trouvrer l'idée : c'est l'exécuter. la reproduire, la répercuter, la produire en masse, l'adapter, c'est notre agilité qu'une marque ne pourra jamais pomper. Donc, ne nous faites pas perdre notre temps pour pomper nos idées : si j'étais une marque en manque d'idées, je paierais des start-up pour en créer des tas , en tant que marque c'est une économie d'argent de temps et un meilleur R.O.I 

Etape 2: C'est OK si la start-up vous apprend un nouveau truc.

Dans le monde habituel des prestataires, en général comme ces définitions indiquent : le client commande le sous-traitant sous-traite. Dans le monde des start-up, si nous nous appelons start-up et pas sous-traitant, c'est tout simplement parce que notre valeur ajoutée n'est pas uniquement dans la production mais également dans l'approche et surtout dans le nouveau point de vue que nous apportons à la marque.

Les start-up doivent apprendre à ne pas être timides.

Si un grand groupe, ou une marque fait appel à vous c'est parce qu'elle attend de vous d'apprendre de nouvelles choses, des choses qui vont leur permettre de gagner plus, plus de clients, plus de notoriété, plus de connaissances. On attend bien plus d'elle qu'un simple prestataire.

Le directeur marketing, malin et brillant trouvera toujours la possibilité et les opportunités d'améliorer ses connaissances et ses compétences auprès des start-up qu'il fait travailler. Tout cela va évidemment rejaillir sur son travail, et ses résultats donc ne soyez pas étonnés si des start-up parviennent à vous surprendre et arrivent même à vous faire lever en pleine nuit pour regarder un lien sur Internet ou pour griffonner une idée ou une approche que vous n'aviez pas avant de les avoir rencontré.

Après plus de 15 ans ou 20 ans de carrière il faut une énorme qualité d'écoute pour ne pas avoir peur d'être remis en cause par des jeunes ou (moins jeunes) et donc apprendre quelque chose de nouveau.

Vous n'avez pas remarquer cette nouvelle mode dans les groupes? ces cadres qui décident de quitter le cocon bien chaud de leur groupe pour démarrer leur entreprise ? C'est souvent au contact des start-up que les cadres progressent et s'inventent de nouvelle vie professionnelle autant dire que les start-up sont une bonne fréquentation.

Etape 3: Evidemment vous acceptez le "test and learn"

Il y a un truc à ne pas demander aux start-up, ne leur demandez aucune garantie : certaines peuvent le faire, bien sûr, d'autres pas encore. Ce n'est pas forcément grave, en faisant travailler des start-up ce que vous recherchez c'est un nouveau point de vue, une nouvelle méthode de faire quelque chose que vous faites depuis toujours si vous ne rentrez pas dans l'état d'esprit du "test and learn" vous allez avoir beaucoup de difficultés à mesurer l'efficacité des start-up.

Car c'est bien de cela dont il s'agit, comment mesurer les performances, et l'efficacité de start-up ?
C'est en fait plutôt simple, vous fixez des objectifs.
Quand ce n'est pas possible de fixer des objectifs, alors on fixe des enseignements. Chaque opération doit se solder par une nouvelle connaissance, de cible, de terrain, de ce que vous voulez : mais rien ne doit être gratuit.

C'est pour ça que vous ne pouvez pas faire de conclusion sur l'efficacité de start-up si vous la pratiquez pas pendant au moins un an, sinon comment mesurer les apprentissages et l'économie qu'ils ont réussie à vous faire faire? si vous n'êtes pas prêts à vous engager à tester et à tirer conclusion des enseignements que vous allez faire grâce à la start-up.

Avec nos start-up, nous avons toujours travaillé avec nos clients, pas pour nos clients : cette approche très direct, nous a toujours permis de faire progresser la marque jusqu'à obtenir les résultats désirés. Vous ne pouvez pas faire cela avec un prestataire, c'est un un des avantages incroyables que vous avez avec une start-up, votre laboratoire d'innovation se trouve en première ligne et pas cachéau fin fond d'un service dont vous ne verrez les résultats qu'une fois par an. 

Etape 4: Traitez nous comme les autres, on a votre âge.

Les start-up ne bénéficient pas toujours d'une bonne image, ça c'est à cause des couvertures de nos magazines financiers qui célèbrent la jeunesse dorée entreprenariale d'origine américaine qui sort du MIT.

dans notre beau pays , l'entrepreneur a plus de 30 ans, souvent eu un passé à votre place que ce soit marketing, au commercial, ou à la technique et si il est arrivé dans votre bureau grâce à la prospection vous pouvez être certain qu'il est aussi brillant que vous.

Les start-up ne sont pas que des étudiants en fin de cours qui n'ont aucune idée des enjeux et des impératifs que les marques et les grands groupes peuvent avoir.

Une des raisons qui fait que aujourd'hui, notre start-up travaillent avec de nombreuses marques c'est que nous parlons leur langue. À aucun moment notre discours est biaisé et n'est pas pris au sérieux par nos interlocuteurs. Nous avons la chance en France d'avoir des entrepreneurs sérieux, responsable qui sont tout à fait capable de comprendre vos plans commerciaux, marketing, ou éditoriaux et qui parfois ont passé autant d'années que vous dans une grande structure : c'est pas une blague, les start-up vont vraiment aider votre marque à grandir.

Il y aura tout un tas de personnes, pour tenter de vous expliquer que vous avez besoin de payer un consultant, une agence, un think-tank, un gourou, ou un influenceur pour choisir les start-up avec lesquels vous devez travailler , c'est complètement faux , ce sont tous des escrocs.
Le meilleur moyen de recruter des start-up, c'est déjà de regarder celle qui veulent travailler avec vous, puis à vous de faire vos recherches, à vous de les traquer et de rechercher les pépites qui vont accomplir les objectifs que vous vous êtes fixés.

La recherche d'une start-up, devrait être aussi complexe que celle d'un nouveau sous-traitant, vous allez donc travailler d'abord à partir d'un objectif puis à partir de là vous allez rechercher la start-up qui va répondre à ce besoin, et si elle n'existe pas c'est que vous devriez peut-être l'inventer.

Etape 5: On paie à la commande, ou au pire à l'heure.

La start-up, est une entreprise très fragile tout simplemen parce qu'elle est ultra dépendante de sa trésorerie. La plupart des start-up ne se paient pas, elles sont donc totalement à la merci de vos cycles de paiement.

Si vous voulez, vous garantir une excellente réputation auprès des start-up qui travaillent  et qui travailleront pour vous , vous allez devoir changer la manière dont vous avez l'habitude de payer vos prestataires :
- si c'est possible, payez à la commande
la raison en est simple, très souvent pour s'adapter à vos besoins la start-up doit fournir des développements supplémentaires et elle ne peut pas le faire s'il n'a pas de fonds pour payer ses ingénieurs.
- Payer au moins à la réception de la facture.
Vous êtes livrés le jour J, il n'y a aucune raison de ne pas payer le même jour. Si vous allez au restaurant, vous allez payer votre note à la fin du repas jamais dans 30 jours. Un grand nombre de start-up disparaissent chaque année parce que des factures dans la nature restaient impayées. Au final, ce genre de choses va desservir votre entreprise, donc si vous pensez à faire travailler des start-up vérifiez que votre comptabilité est prête à travailler aussi avec des start-up.


CONCLUSION:

Si vous pensez avoir envie de travailler avec les start-up, c'est que vous êtes déjà quelqu'un d'innovant . Par contre oubliez tout ce que vous savez de votre prestataire habituel, car si vous traitez bien vos petites start-up elles vont grandir avec vous, elles vont vous aider à progresser, et quand elles seront bien grandes en partie grâce à vous vous serez dans votre secteur celui qui a su profiter en premier des bienfaits des start-up.

Car comme tout les directeur marketing, ou com, vous savez qu'il y a une prime au premier, donc autant que ce soit vous :-)


 Les outils indispensables pour votre startup avec le plein d'économies

About Author
Thierry BEZIER-MEMBREY
Dans le digital depuis 1997, j'ai eu la chance de conseiller de grandes marques internationales, mais aussi des startups ainsi que des institutions dans leurs communications digitale. Mon travail est de vous aider à gagner tout simplement !
0 Comments
 

Categories

Tout voir

Recent Posts

Nos téléchargements

Posts by Topic

See All